L'Assaupamar appelle à preserver la zone humide des Trois-Ilets

L'Assaupamar appelle à preserver la zone humide des Trois-Ilets

  • Vus : 213
  • Auteur : Fitte-Duval Elise
  • Commentaires : 0


A l’appel de l’association ecologiste ASSAUPAMAR une centaine de personnes sont venues participer à une marche de protestation contre la destruction de la mangrove dans la ville balneaire des Trois-Ilets.

Image title

Image title













La mangrove est classée dans le domaine public maritime. Elle ne peut normalement être propriété privée et être construite. Pourtant ce petit périmètre subsistant aux Trois-Ilets, subit encore des coupes d’arbres pour y aménager les infrastructures nécessaires aux immeubles en construction en bordure de mangrove à la Pointe D’alet, un site protégé.  En face du nouvel immeuble la mangrove a été remblayée sur une hauteur de 5 mètres pour y installer un héliport.


Image title

Image title













Devant l’agitation sur les réseaux sociaux provoqué par une vidéo de l’association Assaupamar, pour la protection de l’environnement le maire nie avoir accordé l’autorisation de construire et d’abattre des arbres dans la mangrove. Pour éviter la destruction de ces zones fragiles, les collectivités d’outre-mer, qui gèrent des espaces naturels d’importance mondiale, reçoivent pourtant des aides pour préserver la biodiversité. Depuis plusieurs décennies les dispositifs de soutien au développement de l’outre-mer se sont multipliés, qu’il s’agisse des concours financiers de l’Etat et de la Commission Européenne. Mais elles doivent aussi répondre aux besoins d’infrastructure de leur population. Pour autant, les immeubles construits à la Pointe D’alet ne résoudront pas le problème locatif des martiniquais puisqu’il s’agit manifestement d’un projet de prestige. Le principe est que des promoteurs recoivent des avantages fiscaux pour de nouvelles constructions. On vend à des particuliers. Cela a l'air beau, mais se dégrade assez vite. L’écosystème est complètement dégradé. Alors que nos politiques se targuent d’être une réserve mondiale de biosphère.


Rosalie Gaschet, presidente de lAssaupamar

Pascal Tourbillon














Active depuis quarante années, l'association pour la sauvegarde du patrimoine martiniquais milite pour la préservation de l'environnement. Elle rappelle son combat perdu pour préserver la zone humide de Genipa à Ducos en 2007. Pour ne pas répéter le même schéma elle appelle à une plus grande mobilisation des martiniquais.


Image title

Image title